yukizuri

S'abonner !

Au coeur de la culture japonaise

[Roman] Love & Pop - Murakami Ryû

le 24/11/2013 à 21h

Après son livre 1969 qui narrait Tokyo dans une période de libération des sexes (notre cher Murakami, Haruki cette fois, a lui aussi écrit sur ce sujet dans La Ballade de l'impossible), on découvre ici une enquête romancée sur un phénomène japonais: les rendez-vous arrangés avec des lycéennes.

Résumé

Hiromi est au lycée, en deuxième année. Elle possède, comme souvent à cet âge, un petit groupes d'amies avec qui elle passe la plupart de son temps libre. Ces filles ont chacune leur propre idée sur la mode, les vacances, ou les mecs, et même si pour Hiromi ses amies sont différentes des autres filles de leur âge, on se doute qu'il n'en est rien.

Un jour qu'elles font du shopping, Hiromi découvre une bague qu'elle se met à désirer ardemment. Ses mains ont toujours été complimentées pour leur beauté, voici un moyen de les mettre en valeur. S'ensuit alors une quête de yens qui passera par des rendez-vous arrangés avec des hommes plus âgés aux moeurs étranges. Jusqu'où Hiromi est-elle prête à aller pour son topaze ?

Critique

C'est vraiment étrange. Ah bonjour ! T'es en train d'écrire ? Oui c'est pour le blog. Assied-toi. Peut-être. Peut-être. Peut-être que je t’apprécie. Dans le ciel il n’y a aucun nuages. Peut-être. Peut-être. Peut-être que je t’apprécie. C’est comme de l’amour quand j’y pense mais peut-être est-ce une excuse ? T'as fini ? Bientôt. Je leur parle du style.

Voilà ce que ça donne quand je m'inspire du style de l'auteur. Le roman, décomposé en une quinzaine de chapitre comporte de nombreux passages de cet acabit: décousu, avec une ponctuation minimaliste. On ne sait pas qui parle, ou même si c'est réellement une personne et non une publicité télévisée ou une chanson qu'entendent les personnages. Les phrases nominales (que j'apprécie toujours) accélèrent le récit, en donnant un esprit de concision. Il est cependant parfois difficile de comprendre l'essence de la discussion qui se cache derrière de tels passages.

Le scénario tire sa richesse de l'enquête qu'a mené lui même Murakami pour en savoir plus sur le milieu des enjyô kosai: ces rendez-vous arrangés par téléphones auxquels ont recourt des étudiants et étudiantes pour avoir de l'argent de poche. Les messages romantiques ou crus que laissent les hommes et femmes à la recherche d'une rencontre nous laissent songeurs. C'est comme si tous les interdits étaient ignorés, la pudeur éradiquée. Et aucune des protagoniste ne s'en étonne.

L'amitié qui lie le groupe des quatre lycéennes est touchante et souligne la simplicité de leurs vies. Ces rendez-vous arrangés ne concernent pas des personnes dépressives, seules, ou timides. Ils deviennent un emploi comme un autre dans cette société où des quadragénaires flirtent ouvertement à la sortie des lycées en exhibant costumes de qualités et cartes Gold.

Le livre est un voyage progressif vers les entrailles du fonctionnement de ce phénomène. Nous suivons Hiromi, inquiets pour elle, mais désireux d'en savoir plus, jusqu'à la fin. Plus qu'un roman, c'est une étude des comportements, et un questionnement sur le couple, les relations physiques, et les comportements des Hommes.

Conclusion

Un livre qui peut apparaître difficile à lire: de nombreux passages sont purement stylistiques, n'apportant rien à l'histoire ni au lecteur. Mais la découverte d'une nouvelle moralité et de relations japonaises sous une nouvelle perspective rehaussent grandement l'intérêt que détient le roman.

Pour les plus jeunes, deux scènes peuvent choquer.

Commentaires

Mayia le 26/01/2015 à 21h

Il faut se méfier avec les livres de Murakamy Ryu , certain frôlent la folie. Love$pop, j'ai bien aimé, j'ai trouvé les personnages attachants.