yukizuri

S'abonner !

Au coeur de la culture japonaise

[Études] Comment aller au Japon ?

le 09/02/2015 à 00h

Je ne fais que de vous parler des musiques que j'écoute en japonais, de ce que j'ai lu en japonais, ou de ce que j'ai fais au Japon cet été, mais peut-être rêvez-vous déjà de découvrir tout cela par vous-même ? On parle aujourd'hui des différents moyens de partir au Japon, du collège à la fac !

Tous à bord!

Quelques mots sur les échanges franco-japonais

Suite à une conférence à la Sorbonne à Paris l'année dernière a laquelle j'avais assisté (ne me demandez pas pourquoi cet article arrive si tard …), M. Yoshiyasu Tanaka, chargé des affaires culturelles avait rappelé que déjà 7500 étudiants français étaient alors au Japon, et que ce chiffre augmenterait sûrement sachant que l'archipel ouvre encore plus ses frontières dans les temps à venir.

Les plus du voyage

Des étudiants avaient témoigné pour nous donner un retour sur leur aventure. L'un avait souligné les énormes subventions que donnait le gouvernement japonais dans les laboratoires pour la recherche, l'autre le côté “citoyen du monde” ressenti dans un monde à la culture si différente. Mais passons aux choses sérieuses: comment on y aller ?

Quand on est très jeune

Peut-être est-ce un peu trop tôt pour déjà partir ? Si vous n'en démordez pas, vous pouvez bien sûr tenter de convaincre vos parents de partir en vacances en Avril, période de l'année où le climat est le moins capricieux. Les billets d'avions coûteront pas moins de 700€ par personne en s'y prenant à l'avance, et il faut compter un minimum de 50€ par jour par personne une fois là bas (pour les hôtels et la nourriture).

Si jamais vous êtes un maître de la persuasion ou que vos parents doivent par chance aller travailler là bas (rêvons un peu!), vous pouvez foncer au Lycée Français international de Tokyo, qui comprend toutes les classes de la maternelle au lycée ! Une immersion assez extrême mais qui a le mérite de vous faire ressortir de là bilingue.

Ça aurait pu être vous :D

Devenu lycéen(e)

Les premières opportunités d'aller au Japon s'ouvrent à vous. De nombreux programmes linguistiques allant de deux semaines au deux mois des vacances d'été sont disponibles. On y propose essentiellement des cours de langues et de nombreuses visites. La plupart demande un âge minimum de 16 ans, et pour cause : un stage linguistique c'est souvent la première fois où on est loin de tout ce qu'on connaît, et ça demande de la maturité. En cherchant sur internet, on peut trouver quelques propositions, même si elles restent souvent rares et chers (compter environ 2500€ pour deux semaines tout compris), ci-joint la proposition d'atout-linguistique.

Si on veut faire plus simple, on peut chercher un lycée en France qui propose des cours de Japonais pour se préparer à un voyage futur. Certains proposent ça en LV1 (Jean de la Fontaine ou Racine à Paris), les autres présentent souvent le japonais comme une LV3. Dans tous les cas, on peut passer l'épreuve au BAC (je parle d'expérience), et le niveau attendu assez bas permet d'avoir une bonne note assez facilement, tout en ayant la satisfaction d'avoir appris les bases. La liste complète des lycées est disponible sur le site de l'ambassade de France !

Quand on est grand(e)

C'est là que les opportunités se multiplient. Si on choisit la Fac, on peut tout donner et faire une licence de langues dans des universités comme Diderot, ou la Sorbonne. Même si la faculté que vous visez n'est pas proche de chez vous, cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas y postuler sur SCEI (système d'admission post bac). La plupart des grandes villes proposent dans tous les cas souvent le japonais au moins en tant que langue optionnelle, si ce n'est pas en tant que langue principale.

L'université Diderot propose un parcours langue "exotique".

La voix des classes préparatoires peut vous ouvrir quant à elles les portes de l'archipel relativement aisément. Si les deux années avant les concours sont difficiles, une fois en école de commerce ou d'ingénieur, vous pourrez facilement obtenir des séjours de 6 mois à 1 an dans littéralement tous les pays du monde ! Les universités de Tohoku, Todai, Kyoto, et bien d'autres ont déjà de nombreux partenariats avec les Grandes Écoles françaises. Les cours sont généralement enseignés en anglais, mais vous pouvez bien sûr apprendre le japonais, soit par des cours, soit dans votre nouvelle vie quotidienne au pays du Kawai (˃ヮ˂)ノ

L'opportunité Vulcanus

Si vous êtes étudiant dans le domaine des technologies de l'information, ou dans l'inginierie matérielle, pensez à Vulcanus, un excellent programme co-financé par l'Europe et le Japon. Après 4 mois de cours de japonais – de quoi vous rendre la vie plus simple, plus jamais de temps à chercher la version vostfr – vous êtes en stage de 8 mois dans de grandes entreprises, Toyota, NTT, ou même Square Enix (producteur de la saga des Final Fantasy!). Tout ça financé par les deux gouvernements. Attention, car la sélection est en conséquence extrêment sélective, trois français sur une trentaine parviennent chaque année à se glisser parmi les heureux élus (estimation faîte par moi-même avec les chiffres de 2014).

Le dernier mot pour JET

Proposé par le ministère de l'éducation, c'est un moyen d'aller au Japon pour y travailler. Deux options sont possibles, soit on est assistant d'un professeur de langue (4 postes): on fait des activités dans des classes de primaire etc. Soit on est coordinateur dans les relations internationales (12 postes), et là il faut déjà savoir parler japonais. C'est un contrat d'un an où on finit par organiser des jumelages entre villes, des événements, et des traductions.

Voiloi voilou, si vous avez entendu des moyens d'aller au Japon, n'hésitez pas à les partager en commentaire, et pour les plus chanceux, bon voyage !

Commentaires