yukizuri

Le Blog original !

Au coeur de la culture japonaise

[Voyage] Tokyo DisneySea

le 23/08/2014 à 06h

Yukizuri et moi-même étant de très grands amateurs des parcs Disneyland, et notamment de ceux de Paris, il paraissait évident de faire un détour par un des deux présents à Tokyo. Nous avons opté pour DisneySea car ce parc n'existe qu'à Tokyo. Cet article est l'occasion de confronter nos deux points de vue sur ce parc, très différent sur de nombreux aspects par rapport à ceux de Paris.

Yukizuri : J'écrirai donc en italique.

Tous à bord !

Formalités

L'accès est bien évidemment précédé de l'achat d'un ticket, soit directement au guichet du parc, soit dans un Disney Store (nous avons pris le notre dans celui de Shibuya). Le fonctionnement est néanmoins assez différent de ce que l'on a en France : ici, un ticket n'est valide que pour un seul parc, avec une seule entrée possible ! Il est donc impossible de changer de parc en cours de journée, sauf si on achète deux tickets et que l'on décide de séparer la journée en deux, ce qui revient finalement assez cher.

Cependant, il existe plusieurs sortes de tickets, dont je donnerai les tarifs pour un adulte (>18ans).

Le 1-Day Passport à 6400¥ (47€) permet de visiter un parc toute la journée (les parcs étant ouverts de 9h (8h le week-end et les jours fériés) à 22h).

Son homologue le 2-Day Passport à 11000¥ (80€) est parfait si vous voulez visiter les deux parcs sur deux jours successifs.

Il existe également des tickets bien moins chers mais qui n'autorisent l'entrée qu'à partir d'une certaine heure certains jours : il s'agit du Starlight Passport (5000¥ (36€), accès à partir de 15h, uniquement les samedis, dimanches et jours fériés) et du After 6 Passport (3400¥ (25€), accès à partir de 18h, du lundi au vendredi hors jours fériés).

Nous avons néanmoins pu jouir d'une promotion exceptionnelle cet été, avec le Natsu 5 Passport (3900¥ (28€), accès à partir de 17h). Ce dernier ticket nous a parût être le plus optimal, puisque 4 heures pour visiter le parc avec le After 6 n'auraient pas été suffisantes, alors que 5 l'ont été (à une attraction près, mais qui ne nous tenait pas tant que ça à cœur).

Je passe sur les différents passeports annuels, qui sont néanmoins extrêmement chers par rapport à ceux de France (88000¥ (639€) pour les deux parcs en illimité contre environ 200€ en France).

Arrivée dans le parc

Après une petite heure de voyage en transports en commun, nous voici enfin arrivés à la gare qui dessert les parcs Disneyland. Depuis cette gare, il nous aura fallu environ 15 min de marche soutenue pour arriver enfin devant l'unique Tokyo DisneySea : ça y est, on y est !

Une fois les guichets d'entrée passés, on arrive tout de suite sur un majestueux globe terrestre soutenu par une poussée d'eau. Tout autour se trouvent des maisons d'un design très soigné, et c'est bien là que réside tout l'intérêt de ce parc: la beauté de ses décors est exceptionnelle ! Et il y en a pour tous les goûts: des énormes navires, un volcan qui surplombe le parc, des observatoires un peu futuristes, une zone possédant une ambiance steampunk rappelant l'univers de Jules Verne, un souterrain très coloré représentant les fonds marins, un temple Indiana Jones, un vieux donjon etc. Et tout ceci est extrêmement bien travaillé ! J'ai vraiment été ébloui par tant de splendeur.

Le spectacle nocturne auquel nous avons eu l'occasion d'assister était magnifique, allant jusqu'à faire intervenir le volcan de plusieurs dizaines de mètres de haut, mais je vous laisse en juger par vous-même grâce à la vidéo du show.

Les attractions

Même si cela peut paraître redondant, nous allons tout de même lister et commenter les attractions que nous avons faites pour que vous puissiez vous faire une petite idée de chacune d'entre-elle.

Je ne me prononcerai pas sur cette attraction puisque je ne l'ai pas faite. Je dirai simplement que le décor à l'extérieur est très beau, et que c'est assez amusant de voir une petite lumière verte aller vers l'ascenseur qui est sur le point de tomber.

Très peu d'attente pour l'attraction phare que l'on possède aussi chez nous! À Paris, je l'aime autant pour son moment fort en adrénaline (qui ne dure tout de même qu'une cinquantaine de secondes) que pour l'ambiance qui y est créée autour de la cinquième dimension. Ici, j'avais donc beaucoup d'attentes, qui ont été largement comblées. Vous pénétrez dans l'hôtel privé d'un explorateur américain ayant fait tous les pays du monde pour y récupérer différentes reliques. Bien sûr, les sacrilèges ont été nombreux, et le voilà revenu dans son hôtel avec une statuette mystérieuse qu'il décide d'emmener avec lui dans sa chambre au sommet, en passant par l'ascenseur... Personne ne le reverra. Maintenant, c'est à vous de prendre cet ascenseur! Au dernier moment, vous découvrez que la mystique statue vous accompagne dans votre cage. Bonne chute ! Les sensations sont au rendez-vous, mais demeurent moins fortes qu'en France. L'introduction vidéo juste avant de monter dans l'ascenseur vaut à elle seule le détour.

On a affaire ici à un simulateur de vol semblable à Star Tours, mais grandeur++. Une bonne centaine de personnes sont présentes simultanément dans le simulateur. Avant de rentrer, on a une petite introduction nous expliquant le but de la mission que l'on va mener: il s'agit de détruire un cyclone qui menace de faire disparaître Tokyo de la carte du monde. Les effets spéciaux sont impressionnants, sur l'écran d'une part mais surtout en réel : on a affaire à des tuyaux qui tombent, des avants d'autres avions qui percent notre toit, de la pluie qui nous tombe dessus, des souffles d'air etc. Bref une immersion réussie dans cette attraction. Un petit bémol pour les mouvements du véhicule, qui ne respectent pas tout à fait ce que l'on voit à l'image (mais ce qui est assez classique pour un simulateur).

N'étant pas fan des simulateurs, c'était tout de même une bonne attraction. La pluie est réaliste (et abondante !) et les explosions étaient bien retransmises. À partir de l'entrée dans la base jusqu'à la sortie du vaisseau, il faut bien compter 20 minutes d'attractions, ce qui rend l'aventure rentable pour le temps d'attente !

Cette attraction est tout simplement splendide. Dès la file d'attente, on est plongés dans une énorme salle faisant partie d'un temple. Il y a beaucoup de gravures à regarder sur les murs en patientant sagement. L'attraction nous fait voyager au travers de grottes et de temples dans une voiture (pour le coup pilotée fictivement par notre ami yukizuri, assis à la place du siège conducteur !). Le parcours est très mouvementé, bien que dépourvu de vraies sensations fortes. L'accent est mis sur les décors : on passe par exemple sur de vieux ponts en bois très bien faits. Un passage a particulièrement attiré mon attention: alors qu'un énorme rocher menace de nous écraser, la voiture recule lentement et passe par un chemin pour le moins surprenant: le sol s'écroule et on passe sous le rocher ! Cet effet de surprise était vraiment très agréable.

J'ai donc conduit le véhicule, et sans permis, on s'en est pas trop mal sorti ! En réalité, il est impossible de diriger ne serait-ce qu'un peu la direction de la voiture tout terrains. Les décors sont plus intéressants que l'attraction en elle-même, ce qui m'a personnellement déçu: on visite plus qu'on éprouve.

Un tout petit coaster destiné aux tout petits enfants... enfin, c'est ce que je pensais au début. Même s'il est très loin d'être violent et ne possède aucune accélération forte, ce n'est pas Casey Jr. de Paris. Il est très agréable à faire, et sa vitesse de pointe est bien plus élevée que ce à quoi je m'attendais. Le dernier virage se fait sentir. Il a de plus un fort avantage: il n'y a pas de queue ! Cependant, il ne dure qu'une cinquantaine de secondes, mais on peut le faire plusieurs fois ! Le design des trains est aussi amusant.

Attraction pour enfant assez sympathique, et qui là aussi va un peu plus vite que ce que je pensais! Il s'agit de petites nacelles qui tournent autour d'un pilier auquel elles sont accrochées. Les énormes poissons qui portent les nacelles sont amusants. Marrant si vous avez 5 min.

Acclamée comme étant la meilleure attraction du parc par les sites faisant des critiques sur ce dernier, elle nous plonge au cœur du fameux volcan évoqué précédemment. L'attraction commence dès la file d'attente, séparée en deux par des ascenseurs, dans lesquels on a un petit aperçu de ce qui nous attend (éclairs, bruits très forts etc.). Une fois cette épreuve passée, on aperçoit les engins dans lesquels on va monter, tous droits sortis de l'univers de Jules Verne. L'attraction est assez calme sur le début, et une fois de plus les décors sont splendides: des cristaux qui brillent de mille feux, de la lave qui coule sur les parois, des monstres très bien animés, et j'en passe ! La fin est un petit peu plus mouvementée, avec une accélération digne de ce nom (un peu plus forte que ce que l'on peut trouver par exemple dans Pirates of the Caribbean à Paris) qui nous fait passer à l'extérieur du volcan. J'ai vraiment aimé cette attraction, qui pour moi est largement aussi bien que Indiana Jones® Adventure: Temple of the Crystal Skull.

La déception du parc. Le volcan surplombant DisneySea, dès l'entrée, on a qu'une envie c'est d'y passer. Cette envie est renforcée par les cris qu'on peut entendre en passant proche de l'attraction. Cependant, le plus clair du parcours est consacré à des décors et des monstres qu'on rencontrerait au centre de la Terre. La remontée finale est rapide, comme la chute, mais l'aventure se termine là, et j'en attendais plus.

Cette attraction nous plonge littéralement dans les fond marins que l'on découvre soi-même ! En effet, les sous-marins dans lesquels nous voyageons sont équipés de lampes torches que n'importe quel passager peut déplacer à sa guise pour inspecter les recoins les plus sombres des profondeurs. Chaque sous-marin possède trois postes d'observation qui donnent lieu à trois visions différentes de l'attraction: si vous voulez percer tous les mystères de cette attraction, il vous faut donc la refaire un minimum 3 fois, en espérant être bien placé à chaque fois, sachant que chaque fois est assez différente.

Une petite épopée assez réaliste sous la mer. Le commandant de bord vous parle, mais en japonais, et c'est un peu dommage puisqu'on y comprend pas grand chose vu le vocabulaire sûrement spécialisé. Les poissons et bêtes en tous genres sont bien faits.

Deux autres attractions sont à mentionner: il s'agit de Toy Story Mania! (l'attraction que l'on a pas pu faire, dont le concept est le même que Buzz Lightyear Laser Blast à Paris, à savoir il faut tirer avec des canons sur des cibles) et de Raging Spirits (qui est un simple copié / collé de Indiana Jones™ and the Temple of Peril à Paris). Les autres attraction sont soit des attractions pour enfant, soit des balades au sein du parc (en train, ou même en péniche pour le coup !), soit des spectacles. Il est aussi possible de jour d'explorer un donjon qui possède son lot de couloirs secrets.

Croisé dans le parc

Une employée scrupuleuse! Des faits que je pense ne croiser qu'au Japon.

Conclusion

Le parc est vraiment splendide ! La patte graphique est vraiment exceptionnelle, et tous les décors sont soignés jusqu'au moindre détail, rien n'est laissé au hasard. Je trouvais le parc de Paris beau, mais celui-ci est vraiment magnifique. Dommage qu'il n'y ait pas plus d'attraction à sensations fortes, et notamment des roller coasters, étant un grand fan de ces derniers (le seul digne de ce nom est une pâle copie de ce que l'on peut trouver en France).

Un parc sans nul doute des plus esthétique. Et ce même jusqu'à ses attractions. Allez-y plutôt comme dans un musée somptueux sur le monde de Walt Disney ! Mes déceptions proviennent de mon envie de sensations fortes qui sont souvent absentes des attractions. En revanche, l'environnement est exceptionnel, tout comme le show et les feux d'artifices!

Commentaires