yukizuri

S'abonner !

Au coeur de la culture japonaise

[Voyage] Bonus n°2 - Le Métro

le 22/08/2014 à 07h

Si des éléments peuvent perturber en arrivant à Tokyo, le métro en est un assurément. Repérage parmi les lignes, et au sein même des lignes, voici un court tutorial sur les particularités des rames japonaises.

La plupart des panneaux sont fort heureusement traduits en anglais.

Prendre le métro

Pour pouvoir monter dans les trains, il faut avoir un ticket. Celui s'achète à chaque station, mais attention, vous devez sélectionner votre gare de destination, et les frais sont calculés en fonction de votre choix. Plus vous allez loin, et plus vous payez!

Si vous ne connaissez pas votre destination ou comment procéder avec la correspondance qui suit, prenez simplement la prochaine station sur la ligne qui vous intéresse, et ne descendez simplement pas du train. "Eh mais tu triches !" Mais non, pour qui me prenez vous! Il est possible d'ajuster le prix du ticket à n'importe quelle station d'arrivée.

Un exemple, départ d'Ikenoue !

Il y a donc deux bornes, une d'entrée, et une de sortie (qui prend votre ticket à tout jamais, même si vous avez trop payé). Comme tout ça est un peu compliqué, on va prendre un exemple.

Nous voilà donc à Ikenoue (en rouge sur le plan). Une ligne dessert la station, si on veut aller à Shinsen, on prendra la direction de Shibuya, et on s'arrêtera un peu avant. Le coût total sera de 130¥. Si on descend finalement à Shibuya, le prix restera le même !

Mais finalement, on décide d'aller à Shinjuku (sur la ligne rose). Une des solutions réside alors dans le fait d'aller à Meidaimae (pour 130¥), puis de prendre un autre ticket pour Shinjuku qui coûtera cette fois 130+140+160=430¥.

Trop simple pour être vrai ?

Là où ça se complique, c'est que plusieurs entreprises s'occupent du métro, et pour rendre les choses évidentes, une carte des lignes de métro ne comprend que rarement toutes les lignes réellement présentes. En bref, ici, une ligne qui lie Shibuya à Shinjuku n'est pas indiquée, car elle est la propriété d'un différent organisme, de quoi donner mal à la tête n'est-ce pas ?

De plus, si vous pensiez avoir choisi la bonne ligne, n'oubliez pas de vérifier le type du prochain train ; il en existe des locaux qui desservent toutes les stations, mais aussi des express, semi-express, limited-express dont les raisons d'être sont parfois obscures.

La Solution

La méthode la plus simple apparaît sous le nom de Suica, ou Pasmo. Deux cartes qui coûtent 500¥, soit la modique somme de 3€50, mais qui permettent de s'affranchir de l'achat de tickets! La seule chose à faire est de les recharger régulièrement dans les stations avec la somme de votre choix (en liquide).

Vous êtes alors débité automatiquement à la sortie des stations, et les frais payés vous seront indiqués. Inutile de vous dire que cela vous fera gagner un temps précieux lors de la visite de la capitale.

À sens unique

Et une petite vidéo pour se rappeler la fameuse discipline japonaise ; en attendant sur le quai, on fait la queue, pas de bousculade. De plus, on laisse sortir tout le monde du wagon en attendant patiemment sur le côté. Ce n'est qu'alors qu'on peut rentrer et tenter d'avoir une place assise, 8 places à chaque bout de wagon sont réservés aux séniors. Une bonne chose à savoir : en été, les trains sont climatisés, et en hiver, les sièges chauffants!

Commentaires

devismyidol le 26/08/2014 à 02h

Génial les sièges chauffants !!
Le retour de la fameuse ligne jaune !

Sophie le 29/08/2014 à 09h

Oh la la ! Moi qui ai déjà un sens de l’orientation désastreux, j’aurais des migraines à n’en plus finir !
Tous ces derniers articles sont passionnants, mais j’attends avec impatience celui sur LE concert !

yukizuri le 29/08/2014 à 11h

Un petit commentaire pour vous avertir de l’absence d’articles jusqu’au 31 – date de retour en France. Pour profiter au maximum, je range mon ordinateur d’ici là !
À bientôt pour : Disneyland, Enoshima, AKB au Tokyo Dome, Kyoto, Kanazawa, et au moins trois autres bonus !!