yukizuri

S'abonner !

Au coeur de la culture japonaise

[Voyage] 6 - Ikebukuro & Waseda

le 25/07/2014 à 07h

Ikebukuro en ligne de mire ! Situé dans le nord de Tokyo, le quartier est en plein essor et ne fait que gagner en fréquentation. Il a été notamment mis en valeur dans l'anime à succès Durarara!! et gagne en popularité auprès de la nouvelle génération de jeunes travailleurs.

Kira kira

Onomatopée japonaise désignant le bruit que ferait la lumière si elle avait un son ! Ici, de telles associations de sons sont très appréciées et ont été popularisées dans les mangas: qu'elle ne fût pas ma surprise quand j'entendis l'utlisation de "pika pika" pour décrire les éclairs tombant sur la ville hier soir ! Le nom de Pikachu a soudain pris un sens nouveau (ou un sens tout court).

Trailer du film Pokémon sortie il y a peu au Japon et directement en tête du box office ! La franchise reste ici une valeur sûre.

Mais je m'égare un peu. Kira kira désigne donc tout ce qui brille, et à Ikebukuro, c'est la Shining City ! Bien qu'on mette à peine une dizaine de minutes pour la parcourir, c'est au moins deux heures qu'il faut prendre pour découvrir une partie de ses multiples magasins et centres de jeux. On y trouve aussi de nombreux restaurants (allez donc tester la langue de boeuf grillée devant vous, un délice !) et un cinéma où les étudiants se donnent rendez-vous.

La folie des grandeurs

Au bout de la rue, on tombe rapidement sur un immeuble à la hauteur démesurée : le Shining 60. À l'intérieur, un centre commercial sur quelques étages, puis un parc d'attraction autour de mangas (Naruto, One Piece, Bleach). Ces parcs à thèmes sont courants à Tokyo, mais leur prix peuvent être dissuasifs : il faut compter 2000¥ pour l'entrée (environ 15€), sachant que les attractions sont elles aussi payantes et finalement, la plupart du temps, banales.

En continuant l'ascension, on peut arriver au soixantième étage, et pour 500¥ admirer la vue imprenable sur le nord de Tokyo (et avec de la chance sur le Mont Fuji !). Après avoir été éblouis par toutes ces constructions "qui brillent", on peut doucement redescendre vers le sud en direction du quartier de Waseda et de son université !

Ça tourne

Comme un petit coin d'Europe

Sur le chemin, on peut découvrir un cimetière traditionnel comme on peut en voir dans le film Still Walking de Kore-Eda. Des gerbes de fleurs sont déposés sur les tombes d'écrivains célèbres du vingtième siècle, et les stèles sont lavées par les familles régulièrement.

Et du Japon, on passe dans une terre presque européenne : les rues, les trottoirs, les lampadaires. Comme un nouvel espace-temps! Une grande église signale que l'on est à l'entrée du campus de l'Université de Waseda. Son restaurant a le mérite d'être au plein coeur d'un jardin japonais, tandis que les locaux sont à moins de deux minutes à pieds.

Contrairement à ce qu'on peut connaître en France, notamment à Grenoble où le campus mettrait 30 minutes à traverser, ici c'est sur la hauteur que la taille impressionne, comme souvent au Japon où le manque de place se fait souvent sentir.

On fait les comptes

Ikebukuro est certainement un quartier à surveiller de près ! Se balader près de Waseda est aussi une occasion de découvrir l'environnement étudiant japonais. Bientôt, les quartiers de Harajuku et Ometosando pour découvrir la mode japonaise à petit prix !

Commentaires

mayia le 25/07/2014 à 05h

Merci, Chaque pas est un dépaysement complet

devismyidol le 01/08/2014 à 12h

Tu as mangé de la langue de boeuf ?? audacieux !
Il va falloir que tu goûtes la version française en rentrant pour comparer !

J’adore le mélange de tradition et modernité que l’on voit dans le grand magasin de la vidéo
La vidéo est top – Quel est le nom de la musique ? elle est très chouette !
A quoi correspondent les lignes jaunes sur les trottoirs (cf. 1’13) ? C’est pour séparer les sens de marche ou pour les vélos ou autre ?

Pourquoi dis tu que les trottoirs, lampadaires & rues sont européennes ?
Comment sont ceux versions japonaises ?
J’ai l’impression que tout est si dépaysant même dans la modernité !

yukizuri le 04/08/2014 à 03h

La musique est Happy Girl de Cocco, une artiste japonaise au registre divers allant de la pop au jazz.

Effectivement, il faut le voir pour comprendre ! L’architecture japonaise est très différente de celle européenne. Un véritable patchwork, un assemble sans vraiment de sens mais en fin de compte bien rangé :)
Pour la ligne jaune … article à suivre !

Sophie le 08/08/2014 à 07h

J’aime trop l’allure des gens, ça a l’air tellement plus fantaisiste qu’en Europe !
Y a t-il beaucoup de femmes en kimonos ou les rencontre t-on dans certains endroits seulement ? Mignons, les cols marins des écolières ! Les petits enfants doivent être craquants aussi !
Avez vous été dans des bars à chats ?!